G. Puccini. La Bohème.

Mise en scène: Paul- Émile Fourny.

” Mimì fait son apparition en chemise de nuit, portant dans ses bras un robe rouge. Amalia Avilán apporte à la délicat cousette une voix fruitée qui fait merveille dans Mi chiamano Mimì. Leur duo est poignant et pour Ho tanto freddo!, elle donne à ces simples mots un accent d’innocence désespérée”  Bruno Villien. Opéra Magazine.